Les entreprises s’intéressent aux MOOC

programme de la conférence du G9+ du 27 mai 2014

Programme de la conférence du G9+ du 27 mai 2014

Hier jeudi 27 mai, le G9 + organisait dans les locaux parisiens de la business school NEOMA une conférence sur le thème « Les MOOC entre mythes et réalités ? ».

A la tribune cinq intervenants de ce marché naissant. Les plateformes de MOOC étaient représentées par Cyril Bedel (fondateur d’Edunao) et Laurent Boinot (président de Neodemia). Côté académique Philippe Dedieu (CNAM, directeur directeur national du numérique) et Yves Poilane (Télécom Paris Tech) ont apporté leur témoignage sur l’ingénierie pédagogique. Thierry Curiale (directeur programme e-education et e-training d’Orange) témoignait de l’intérêt des entreprises à utiliser ou intégrer les Massive Open Online Courses dans leur programme de formation.

Philippe Dedieu (CNAM) a fait  le bilan des 5 premiers mois d’activité de France Université Numérique, qui avec ses 25 MOOC a d’ores et déjà dépassé les 280 000 participants.
Il a d’ailleurs annoncé que trois grandes entreprises avait contacté la plate-forme pour utiliser ou intégrer certains d’entre-eux, tout en précisant qu’elles étaient prêtes à payer pour cela, et qu’un modèle économique était donc certainement à construire.

Laurent Boinot (Neodemia) au contraire considère que les MOOC étant gratuit les entreprises ne seraient pas prêtes à les acheter, mais pourraient investir sur des formations internes et parfois les ouvrir à d’autres publics. Ainsi, le MOOC SEPA de BNP Paribas initialement destiné à un public de cadres de l’entreprise a finalement été ouvert à un public externe.

On peut penser que cette initiative à permis à BNP Parisbas de mettre en avant son expertise dans cette technique financière pointue et ainsi attirer de futurs talents.

Les autres participants ont quant à eux évoqués d’autres formes de modèle économique  comme le sponsoring,  ou pour certaines entreprises à forte notoriété comme Google et  Facebook, la mise en place de MOOC payants pour la formation à leurs outils.

Le débat a aussi traité du marketing naissant des grandes écoles ou universités autour des MOOC et de la « starisation » de certains de leurs enseignants.
Cyril Bedel (Edunao) a rappelé que les coûts de fabrication d’un MOOC étaient en moyenne de 40 à 70 000 euros.
Pour Yves Poilane ( Telecom Paris Tech) les MOOC sont une vitrine et ils devraient être financés partiellement par les budgets communications des  établissements.
Thierry Curial (Orange) a quant à lui cité le dernier livre de Thomas Piketty (le capital au XXI ème siècle), pour affirmer que l’investissement dans la formation et la connaissance serait le meilleur levier social pour réduire les inégalités.

Il ressort de ce débat que la relation entre les MOOC et Le Capital reste à construire…

Une réflexion sur “Les entreprises s’intéressent aux MOOC

  1. Pingback: Les entreprises s'intéressent aux MOOC |...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s