3 MOOCs de L’UVED pour préparer la COP 21 (interview de Delphine Pommeray, directrice de la fondation UVED)

Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED)

Bonjour Delphine, pouvez vous rapidement vous présenter, ainsi que votre fondation ?

La Fondation UVED que je dirige, et qui est une des Universités Numériques Thématiques (UNT), a pour mission de produire et de diffuser, à diverses échelles, des ressources pédagogiques numériques et des outils de formation à haute valeur ajoutée scientifique, technique et pédagogique dans tous les champs et pour toutes les approches du développement durable afin de fournir aux enseignants et formateurs institutionnels des e-contenus utilisables dans leurs enseignements (en formation initiale ou continue, lors de démarches hybrides ou dans le cadre d’un enseignement à distance), aux étudiants, des compléments de cours en libre accès, et aux divers acteurs du domaine comme au grand public des informations fiables et des contenus pédagogiques labellisés qui contribuent à la formation tout au long de la vie. En outre, UVED a décidé d’élargir sa stratégie afin de mieux répondre aux besoins sociétaux en matière de formation continue et d’éducation tout au long de la vie. Dans ce but, l’UVED a mis à profit sa vocation partenariale en s’engageant dans la réalisation et la coordination de MOOCs pluri-­établissements, faisant intervenir des scientifiques issus de divers horizons et établissements, et dont les thématiques se rapportent aux grands défis sociétaux en lien avec l’environnement et le développement durable.

L’UVED a déjà produit

– en 2014 : Economie circulaire et innovation (sept-oct)

– en 2015 : Biodiversité (mai-juin)

Pouvez nous faire un bilan chiffré de ces deux Moocs ?

La 1ère session du MOOC “Économie circulaire et innovation”, qui s’est déroulée de septembre à novembre 2014, a rencontré un grand succès : 8 748 personnes se sont inscrites, 18 personnes issues de 13 établissements étaient impliquées dans la réalisation de ce MOOC, nous avons enregistré plus de 300 000 visionnages des vidéos pendant l’ouverture de la session (21 000 connexions pour une des vidéos), 27% des inscrits ont suivi tout le MOOC, 10% des inscrits ont obtenu une « Attestation de suivi avec succès » délivrée conjointement par France Université Numérique et l’UVED. Sans compte que l’UVED a été Lauréate des Trophées de l’économie circulaire 2014 catégorie ‘Enseignement/Recherche’ pour ce MOOC!

La 1ère session du MOOC “Biodiversité”, qui s’est déroulée du 4 mai au 7 juillet 2015, a également eu beaucoup de succès : nous avons enregistré 6841 inscrits, 26% des inscrits ont suivi tout le MOOC et 6% des inscrits ont obtenu une Attestation. De nombreux « Mooceurs » ont posté des messages pour exprimer leurs remerciements « pour cette vulgarisation et la passion des intervenants de haut niveau captivants », pour ces « cours dispensés par des scientifiques exceptionnels », et pour « la qualité des exposés ». Afin de donner au MOOC une dimension internationale, toutes les vidéos diffusées ont été doublées en anglais, et, pour en assurer l’accessibilité la plus large, une transcription textuelle de chacune des vidéos a été proposée aux apprenants.

Ce qu’il faut retenir c’est la progression des apprenants : les inscrits qui ont répondu au questionnaire post-MOOC ont le sentiment d’avoir progressé en suivant ce cours puisqu’ils ne sont à la fin qu’une minorité à se sentir « débutant » sur la question de la biodiversité, et une majorité à se sentir de niveau « intermédiaire » ou « avancé » sur cette question. A noter également que 60% des inscrits sont favorables à la mise en place d’une 2ème session et que 98% des répondants recommanderaient le MOOC à des personnes de leur entourage.

Quel était le profil des apprenants ?

C’est toujours un peu le même profil que l’on retrouve d’un MOOC à l’autre : moitié hommes moitié femmes (bien que pour le MOOC “Biodiversité”, 56% des inscrits étaient des femmes!), des personnes souvent diplômées (63% des inscrits au MOOC “Économie circulaire et innovation” étaient diplômés d’un Master, Diplôme d’ingénieur ou Doctorat), de tout âge, majoritairement en activité (57% pour le MOOC ECI et 61% pour le MOOC Biodiversité), vivant en France…

Pour chacun d’eux, avez vous d’ores et déjà programmé une deuxième session ?

Oui, une 2ème session retravaillée du MOOC « Économie circulaire et innovation » est prévue en Mars 2016. Les dates de la 2ème session du MOOC « Biodiversité » n’ont pas encore été arrêtées et seront déterminées par l’équipe pédagogique, que nous réunissons une fois la session jouée.

Si oui quels en seront les évolutions ?

On se doit de mettre à jour, de corriger, d’améliorer les contenus d’un MOOC d’une session à une autre, non seulement pour tenir compte des retours que nous font les apprenants et l’équipe pédagogique, mais également pour répondre aux exigences de qualité que l’UVED s’est toujours fixées (qualité scientifique et pédagogique des experts mobilisés, qualité des ressources audiovisuelles produites, qualité de l’animation du MOOC). Les évolutions porteront donc à la fois sur le contenu même du cours (par exemple l’articulation entre les semaines de cours, la suppression ou la mise à jour de certaines vidéos, la réalisation de nouvelles ressources audiovisuelles, l’ajout d’un glossaire, …), sur les activités pédagogiques associées (nouveaux exercices) et sur l’animation du cours.

Votre rentrée s’annonce chargée avec pas moins de trois MOOC qui seront lancés. Pouvez vous nous les présenter brièvement ?

Les objectifs du MOOC  » Environnement et Développement durable «  sont triples :

  1. interroger nos représentations de l’environnement et du développement durable;
  2. initier une meilleure compréhension de nos actions collectives, de nos engagements;
  3. modifier nos comportements via l’éducation au développement durable.

L’objectif du MOOC d’UVED « Énergies renouvelables » est d’amener les apprenants à mieux comprendre les grands enjeux du 21ème siècle en matière de transition énergétique ainsi que les moyens d’exploiter les différentes sources d’énergies renouvelables (soleil, vent, eau, chaleur du sol, biomasse). Sa vocation est d’accroître les capacités d’implication des personnes dans les grandes décisions relatives à la production et/ou à l’utilisation d’énergies renouvelables et de susciter l’émergence de nouveaux projets.

Le MOOC «Causes et enjeux du changement climatique», quant à lui, vise à tracer un tableau général du problème du changement climatique, en donnant aux apprenants des éléments suffisants pour être capables d’opposer une réflexion personnelle aux polémiques multiples qui ont entouré ce problème. Il se développera en trois temps, de durées inégales :

  1. Qu’est-ce que le climat et comment peut-il changer ;
  2.  Agir en réduisant les émissions de gaz à effet de serre;
  3. Agir en s’adaptant aux changements climatiques.

Les parties 2 et 3 s’articuleront avec des éléments plus politiques concernant les négociations internationales, mais en se limitant à décrire l’interface entre diagnostic scientifique et demande sociétale.

Tous les 3 précéderont la conférence COP 21 (30 novembre-11 décembre), comment avez-vous tenu compte des objectifs de celle-ci dans l’élaboration de leurs contenus ?

Tous ces MOOCs, dont la 1ère session va être jouée juste avant le démarrage de la COP21, vont surtout permettre de sensibiliser et de renforcer les connaissances générales des citoyens sur les notions d’environnement et de développement durable, sur l’évolution du climat, sur la transition énergétique,… sur les enjeux clés du 21ème siècle! On espère que le grand public pourra ainsi, après avoir suivi le MOOC, mieux comprendre et appréhender les problématiques, les enjeux de la COP21 (pour mieux agir) et les défis à relever. Le MOOC “Causes et enjeux du changement climatique” a d’ailleurs obtenu le label COP21 par le comité de labellisation que préside Madame Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’énergie.

Parlons maintenant : « d’énergies renouvelables » qui démarrera le 18 septembre. Plusieurs universités ou institutions participent à ce cours, comment se sont elles répartis les rôles ? Comment la coordination pédagogique a-t-elle été gérée ?

L’UVED a produit et coordonné ce MOOC, en collaboration avec l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) qui avait en charge la production des ressources audiovisuelles qui alimentent le MOOC. Le service Pl@tinium+ de l’UPVD a organisé la production et la postproduction des vidéos (tournage, habillage graphique, etc). Outre Xavier Py, Professeur à l’UPVD et référent scientifique de ce MOOC, une trentaine d’experts-scientifiques, issus de 15 établissements différents, ont collaboré à la réalisation de ce MOOC. Un MOOC UVED est composé de plusieurs semaines, portant chacune sur une thématique. Chaque thématique est associée à un coordonnateur qui fait appel, s’il le souhaite, à un ou plusieurs intervenants.

Sur l’énergie hydraulique vous faites intervenir François Collombat d’EDF, quelle a été implication de l’entreprise (EDF) ? a-t-elle participé au financement du MOOC ?

Non, EDF n’a pas participé au financement du MOOC « Énergies renouvelables » (contrairement à la réalisation du MOOC “Biodiversité” qui a été rendue possible grâce à divers appuis et notamment celui apporté par EDF qui est venu abonder le financement de ce MOOC). EDF a contribué scientifiquement au MOOC “Énergies renouvelables” par la participation de François Collombat, responsable de la formation sur l’hydraulique.

Sur la fiche de présentation on remarque aussi le logo de l’ADEME, quelle a été sa contribution ?

L’ADEME a soutenu financièrement le premier MOOC que l’UVED a produit, à savoir celui sur l’économie circulaire et innovation. L’agence assure une expertise dans le champ de l’économie circulaire; c’est elle qui organise depuis des années les Assises de l’économie circulaire. Mais c’est aussi un partenaire privilégié qui a décidé de nous soutenir et de nous aider à réaliser d’autres MOOCs, notamment le MOOC “Énergies renouvelables” et celui sur les causes et les enjeux du changement climatique.

Alors que de nombreux cours se contentent de professeurs statiques devant la caméra, votre vidéo teaser mixe tournages extérieurs et et animations, pouvez-vous nous en dire plus sur la production des vidéos du MOOC  et leur coût ?

La plupart des vidéos sont tournées en studio. La réalisation de vidéos sur le terrain est conditionnée par des questions de pertinence et de faisabilité. Mais il est vrai que la thématique de l’environnement et du développement durable se prête bien au tournage en extérieur! C’est pourquoi nous avons choisi de réaliser le teaser des MOOCs “Energies renouvelables”, “Environnement et Développement durable” et “Causes et enjeux du changement climatique” ainsi que les clips introductifs de chacune des semaines des MOOCs “Biodiversité” et “Energies renouvelables” sur le terrain. C’est sûr que filmer Hervé Le Teut dans le Ballon GENERALI de Paris permet de réaliser des prises de vue exceptionnelles ! Pour l’instant, le coût total d’un projet de MOOC UVED varie entre 50 000 et 70 000 euros.  

Quelles activités, ou devoirs, avez-vous prévu ?

Les vidéos de cours qui sont proposées sont associées à des documents et à des activités pédagogiques réalisables en ligne comme des quiz, des questions-débats, des devoirs évalués par les pairs. Un forum permet à toute la communauté d’apprenants d’échanger et des ressources pédagogiques d’approfondissement et des conseils de lecture (“Pour aller plus loin”) sont mis à leur disposition.

Avez-vous programmé des conférences ou ateliers synchrones avec les participants ?

Nous voulons qu’il y ait le maximum d’interactions entre les intervenants et les apprenants. Pendant la semaine de cours dans laquelle ils interviennent, on les invite à regarder ce qu’il s’y dit et à y participer lorsque cela leur semble nécessaire. Pour les aider, le community manager (Vincent Sennès, chargé de mission UVED) leur fait un point régulier, une synthèse des messages qui sont postés et des échanges qui se sont développés tout au long de leur semaine de cours. Une fois la semaine de cours passée, nous leur demandons de s’impliquer un peu, dans la mesure du possible, en revenant sur les sujets/points de discussion qui ont suscité le plus de réactions et de débats. Cela peut se faire soit en « direct » (la date et l’heure de ce direct sont liées à leurs possibilités), soit sous la forme de messages postés dans les fils de discussion les plus dynamiques, soit par l’intermédiaire d’une note de synthèse d’une ou deux pages de leurs observations sur le forum, avec leurs éclairages et perspectives, en réponse à certaines questions parmi les plus pertinentes/récurrentes, etc.

Quels seront les conditions d’attribution de l’attestation de suivi ?

La participation à un MOOC UVED peut conduire, en fonction des résultats, à une Attestation de suivi avec succès délivrée conjointement par France Université Numérique et l’UVED. Un double dispositif d’évaluation est mis en place : d’une part, une évaluation continue par QCM avec correction automatique et d’autre part, une évaluation des acquis par la réalisation de devoirs évalués par les pairs. Par exemple, pour obtenir l’Attestation du MOOC « Biodiversité », il était nécessaire de réaliser au moins 5 des 7 quiz proposés (40% de la note finale), 2 des 3 devoirs proposés (60% de la note finale) et obtenir une note finale supérieure ou égale à la moyenne. Si un inscrit réalisait plus de 5 quiz ou de 2 devoirs, alors seuls ses meilleurs résultats étaient conservés pour le calcul de la note finale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s