Incident entre Coursera et un enseignant de l’Université de Zurich

University of Zurich

Les inscrits au MOOC  « Teaching Goes Massive » de l’Université de Zurich ont connu un déroulement de cours pour le moins chaotique. Ce Massive Open  Online Course en anglais, hébergé sur Coursera et animé par Paul-Olivier Dehaye, avait purement et simplement disparu un peu plus d’une semaine après le début du cours.

Les inscrits qui se connectaient pouvaient ainsi lire depuis samedi dernier (05/07/2014) le message suivant de la direction de Coursera :


Update to Coursera Students

Dear students,

We at Coursera wish to apologize to students in the University of Zurich course entitled « Teaching goes massive: new skills required » by Professor Paul-Olivier Dehaye.  We understand that the course included experimental components designed by the professor that have resulted in some course interruptions.  We are working with the University to make arrangements so that the course can continue to its conclusion in an appropriate manner.  On behalf of Coursera and University of Zurich, we thank you for your patience and understanding.

Sincerely,
The Coursera team

Sat 5 Jul 2014 10:30 AM PDT

Puis, depuis mardi, un peu plus d’explication avec cet autre communiqué signé cette fois de L’Université de Zurich, l’employeur de l’enseignant :

Lire la suite

Le CRM des inscrits aux MOOCs reste à inventer …

Lundi 23 et Mardi 24 , dans les locaux du CNAM, se sont déroulées les journées pédagogiques de la Société Informatique de France (SIF) sur le »Thème Informatique et MOOC ». L’occasion avant l’été d’établir le bilan de la 1 ère année universitaire des MOOCs français.

Informatique et MOOC journées de la SIF

Rappelons que le phénomène des Massive Open Online Courses est très récent, et qu’à part quelques exceptions notables comme le MOOC gestion de Projet animé Par Rémi Bachelet ( Ecole Centrale de Lille), et le MOOC Internet Tout y est Pour Apprendre (ITyPA) de Jean Marie Gilliot (Mines Telecom), il a fallu la création de la plate forme France Université Numérique (FUN) pour voir se construire une offre digne de l’enseignement supérieur français. Au total on peut considérer que d’octobre à juin une quarantaine de MOOC bénéficiant de la caution d’universités ou de grandes écoles ont eu lieu. La plupart seront reconduits l’année prochaine, ce qui prouve qu’ils ont atteint leurs objectifs et trouvé leur public.

  • Les chiffres de France Université  Numérique 

Si la plateforme FUN avec ses 298 000 inscrits à fin juin est loin des 8 millions de Coursera elle constitue le premier échantillon à grande échelle permettant de tirer quelques enseignements sur les inscrits. Catherine Mongenet, chargée de mission FUN  a pu devant l’auditoire livrer des chiffres  :

  • 164 000 comptes FUN ont été crée. Un inscrit a donc suivi en moyenne à 1,8 MOOC
  • 9 600 inscrits en moyenne par MOOC
  • 36 000 inscrits sur le MOOC le plus populaire (« du manageur au leader » du CNAM)

Des chiffres en nombre de visiteurs  et d’inscrits qui peuvent impressionner si on les compare à un cours en présentiel, mais qui représentent  des volumétries similaires à celles de nombreux sites internet et de leurs communautés.

Lire la suite