Une 7 éme édition pleine de promesses pour le MOOC GDP

Nous avions eu l’occasion il y a déjà 18 mois d’interviewer Rémi Bachelet le créateur du  MOOC ABC de la gestion de projet (MOOC GDP Ecole Centrale de Lille) et de souligner son rôle de pionnier.

A l’heure où de nombreuses universités et grandes écoles n’en sont qu’à leur premier Massive Open Online Course, ou se posent encore la question d’y aller ou pas, le MOOC GDP  lancera le 7 mars sa 7ème édition, l’âge de raison pour le MOOC français cumulant le plus grand nombre d’éditions. Une expérience unique qui nous a donné envie d’en savoir plus sur les leçons tirées des sessions précédentes et les nouveautés de la prochaine.

– Vous annoncez que les précédentes éditions ont rassemblé plus de 87 000 inscrits. Avez-vous l’objectif de dépasser les 100 000 avec cette édition ?

Pas avec cette édition : en général, les sessions de septembre sont plus remplies que celles de mars. Mais nous devrions atteindre notre 100.000 ème inscrit avant la fin de l’année ! Lire la suite

Mixer les formats vidéo pour réduire les coûts d’un MOOC

La production des vidéos constitue l’un des principaux postes budgétaires d’un MOOC, aussi bien pour le tournage et le montage, que pour le temps de préparation qu’elle implique.

Un journée de tournage avec un réalisateur et la location d’un studio revient entre 2 000 et 2 500 €. Si les textes des vidéos ont été écrits au préalable, notamment pour être utilisés dans un prompteur, et si l’intervenant est à l’aise, on pourra tourner en une journée 6 à 10 séquences vidéo d’une durée de 5 à 15 minutes. En fonction des insertions de textes, de visuels et de la qualité du tournage, le montage de ces vidéos pourra prendre de 2 à 3 jours et si on évalue le temps passé par le chef de projet pour coordonner ce travail, le coût de revient d’une vidéo de MOOC  sera compris entre 1700 et 2500 €.

De plus, il n’est pas évident pour un intervenant de se retrouver face à la caméra , une pratique très différente d’une conférence ou d’un cours, alors même que la vidéo ne pardonne pas les tics de langage, répétitions ou erreurs.

Lire la suite

MOOC et pédagogie : entretien avec Jean Marie Gilliot (Institut Mines Télécom)

Jean Marie Gilliot a été un des pionniers du MOOC en France en co-créant le Massive Open Online Course connectiviste ITYPA (Internet Tout y est Pour Apprendre), en participant aux équipes pédagogiques de plusieurs autres au sein de l’Institut Mines Télécom, ainsi qu’à la première session de Monter un MOOC de A à Z. Par ailleurs il a créé un blog sur les Techniques Innovantes Pour l’Enseignement Supérieur (TIPES). Nous avons souhaité l’interroger sur l’évolution du phénomène MOOC et les innovations  pédagogiques qui l’accompagnent.

Lire la suite

Comment noter les participants aux MOOCs ?

Le débat sur les notes pour l’évaluation des élèves est récurrent dans le primaire et le secondaire, et a encore été relancé cet été. Pour les Massive Open Online Courses qui sont par nature ouverts à tous, la question de la notation est sensible.

En effet, un grand nombre d’inscrits ne permettant pas une correction individualisée, reste le choix entre une correction automatique et la correction par les pairs, c’est à dire par les autres apprenants.

Barême de correction du MOOC Gestion de Projet de l'Ecole Centrale de Lille

Barême de correction du MOOC Gestion de Projet de l’Ecole Centrale de Lille

Si la correction automatique est applicable pour des quiz, il faut recourir à la correction humaine dès lors que les questions sont ouvertes ou que les devoirs nécessitent de la rédaction.

Si, comme moi, vous avez déjà participé à plusieurs Massive Open Online Courses, vous avez pu observer que les réactions des apprenants à leurs notes encombrent les forums et les tchat, le plus souvent pour se plaindre, voire crier à l’injustice, avec une question centrale, celle de l’anonymat des correcteurs.

Lire la suite

Le CRM des inscrits aux MOOCs reste à inventer …

Lundi 23 et Mardi 24 , dans les locaux du CNAM, se sont déroulées les journées pédagogiques de la Société Informatique de France (SIF) sur le »Thème Informatique et MOOC ». L’occasion avant l’été d’établir le bilan de la 1 ère année universitaire des MOOCs français.

Informatique et MOOC journées de la SIF

Rappelons que le phénomène des Massive Open Online Courses est très récent, et qu’à part quelques exceptions notables comme le MOOC gestion de Projet animé Par Rémi Bachelet ( Ecole Centrale de Lille), et le MOOC Internet Tout y est Pour Apprendre (ITyPA) de Jean Marie Gilliot (Mines Telecom), il a fallu la création de la plate forme France Université Numérique (FUN) pour voir se construire une offre digne de l’enseignement supérieur français. Au total on peut considérer que d’octobre à juin une quarantaine de MOOC bénéficiant de la caution d’universités ou de grandes écoles ont eu lieu. La plupart seront reconduits l’année prochaine, ce qui prouve qu’ils ont atteint leurs objectifs et trouvé leur public.

  • Les chiffres de France Université  Numérique 

Si la plateforme FUN avec ses 298 000 inscrits à fin juin est loin des 8 millions de Coursera elle constitue le premier échantillon à grande échelle permettant de tirer quelques enseignements sur les inscrits. Catherine Mongenet, chargée de mission FUN  a pu devant l’auditoire livrer des chiffres  :

  • 164 000 comptes FUN ont été crée. Un inscrit a donc suivi en moyenne à 1,8 MOOC
  • 9 600 inscrits en moyenne par MOOC
  • 36 000 inscrits sur le MOOC le plus populaire (« du manageur au leader » du CNAM)

Des chiffres en nombre de visiteurs  et d’inscrits qui peuvent impressionner si on les compare à un cours en présentiel, mais qui représentent  des volumétries similaires à celles de nombreux sites internet et de leurs communautés.

Lire la suite

le MOOC « Design Thinking » de L’EM Lyon et de Centrale Lyon démarrera le 26 mai

Baptisé  I.D.E.A pour Innovation, Design , Entrepreneuriat et Arts  le MOOC ( Massive Open Online Course) de  L’EM Lyon et de Centrale Lyon consacré au Design Thinking démarrera le 26 mai et durera 6 semaines  pour se finir le 6 juillet.

Rappelons que selon la définition de Wikipédia Le Design Thinking est une méthode de créativité et de son management qui se veut une synthèse entre la pensée analytique et la pensée intuitive. Le design Thinking s’appuie sur un processus de co-créativité impliquant des retours de l’utilisateur final.

Ce MOOC utilisera la plateforme UNOW, start-up française qui a lancé sa plateforme avec  le MOOC Gestion de projet de L’école centrale de Lille animé par Rémy Bachelet  un des pionniers des MOOC français.

Voici  le programme des semaines  trouvé sur le site de présentation de ce MOOC prometteur

  • Semaine 1 : L’innovation, pourquoi et comment ?

Cette semaine est consacrée à la définition de l’innovation et aux approches classiques comme celles de Bill Buxton ou de Tim Brown. Nous étudierons pourquoi il est nécessaire de convoquer les industries créatives dans la démarche d’innovation et quelles sont les principales approches reconnues sur le plan international.

Lire la suite