MOOC : les 3 infos de l’été à retenir

-Si vous avez profité de l’été pour décrocher et vous déconnecter, MOOC info.net vous a sélectionné les 3 faits marquants de l’été. Ils nous semblent être les signaux faibles de ce que sera l’évolution de l’éco-système des Massives Open Online Courses (MOOC)  dans les prochains mois  :

1.L’Institut  Mines Télécom  signe avec Edx

Logo de la plateforme de MOOC EDX

Par un communiqué en date du 7 juillet, L’Institut Mines Télécom (IMT) officialisait son partenariat avec Edx, la plateforme créée en 2012 par le M.I.T (Massachusetts Institute of Technology) et Harvard. Le MOOC  Digital Networks Essentials (Principes des réseaux de données) est le premier à être distribué par la plateforme.

L’IMT devient la première institution française à être présente sur les 2 plateformes américaines (Coursera, Edx). L’IMT a déjà produit 20 MOOCs et s’ouvre ainsi les portes d’une large distribution  à l’international. Pour rappel, Coursera vient de dépasser les 21 millions d’inscrits et Edx revendique 8 millions d’utilisateurs.

L’analyse :  L’IMT fait partie pionniers des MOOCs et cet accord montre qu’après la production de ces formats, la nouvelle bataille sera celle de la distribution tant pour amortir les coûts de production que pour attirer les meilleurs étudiants et professeurs. La mondialisation de l’enseignement supérieur s’amorce…

2.France Université Numérique annonce un partenariat avec le Maroc

Logo de FUN

Le 17 juillet France Université Numérique  annonçait avoir signé un accord avec le gouvernement marocain pour la création d’une plateforme de MOOC en marque blanche avec un double objectif :

  • permettre aux Universités marocaines de diffuser largement leurs MOOCs ou formations digitales, auprès du public marocain et plus largement francophone,
  •  développer les partenariats de création et de distribution de MOOCs entre universités françaises et marocaines.

Lire la suite

Des MOOCs au Congo

 

MOOC en RDC

Centre présentiel du programme MOOC Camp à l’American Corner Limete de Kinshasa

Internet abolit  les frontières et relie les hommes. Ainsi début juin ai-je été contacté par Gabriel Lomengo Shango, président national du Réseau des Facilitateurs Congolais de MOOC qui à la lecture de ce blog souhaitait témoigner sur l’arrivée des  Massives Open Online Courses  en République Démocratique du Congo (RDC). Par son canal, j’ai fait connaissance de Pascal Tshimanga, initiateur du Programme MOOC Camp auprès de l’ambassade américaine en RDC. L’occasion de voir comment les MOOCs s’acclimatent à l’Afrique francophone.

Comment les MOOCs sont il arrivés en RDC ?

Tout a commencé en novembre 2013 quand l’ambassade des Etats-Unis en RDC a décidé à l’occasion de la Semaine Internationale de L’Education de mettre en place « Le programme MOOC Camp ». L’idée était  de proposer des MOOCs aux congolais en formation continue dans le but de pallier l’inadéquation persistante entre les formations et les besoins du marché du travail . Ce programme toujours en cours, se réalise dans les espaces américains existants dans toutes les provinces de la République Démocratique du Congo. Pour son déploiement l’ambassade américaine collabore avec d’autres institutions privées et publiques. Une fois la sélection des MOOCs effectuée, les annonces sont lancées en ligne sur la page officielle Facebook de l’ambassade avec le lien de formulaire en ligne pour l’inscription. Les intéressés s’inscrivent en choisissant les MOOCs proposés ainsi que leur site physique de regroupement. Ces sites sont équipés d’ordinateurs avec une  connexion internet et des “facilitateurs” formés au préalable accompagnent les apprenants tout au long du MOOC. Nous appelons ces rencontres des « regroupements en présentiel » ou « meetup ». A la fin de ces MOOCS, les apprenants ayant réussi envoient leurs certificats à l’ambassade via leur facilitateur. L’ambassade organise ensuite une cérémonie officielle de remise de certificats. Le soutien du programme comprend aussi la rencontre des experts locaux que l’ambassade mobilisent pour enrichir les parcours d’apprentissage des “MOOCeurs”, l’organisation des sessions d’information, les opportunités d’études aux États-Unis à travers le centre-conseil EducationUSA et des opportunités de micro-financement. Lire la suite

L’ESSEC, pionnier des MOOCs, met son savoir-faire au service des entreprises

L’ESSEC est un pionnier des Massive Open Online Courses (MOOC) en France. Leur production est pilotée par le Knowledge-Lab (K-Lab), en charge de l’innovation scientifique et pédagogique. Nous avons interviewé Nicolas Glady (N.G) son Directeur et Anne Lemarchal (A.L), Responsable de la production de ces formats, pour avoir leur retour d’expérience.

 

Vous avez lancé votre premier Massive Open Online Course ( “L’avenir de la décision : connaître et agir en complexité”) en octobre 2014, quel bilan faites-vous des MOOCs  ?

A.L : avec 17 Massive Open Online Courses produits et en ligne sur les plateformes et 2 SPOCs en passe de devenir des MOOCs, nous sommes aujourd’hui la 1ère institution en France sur ce format. Cela représente  au total plus de 100 000 inscrits uniques. Nous avons compté plus de 25 000 inscriptions pour le MOOC “L’avenir de la décision” et celui de « Changer le monde : passons à l’action (créer son entreprise sociale) ».

Aujourd’hui sur la plateforme Coursera nous avons adopté la formule “MOOC on demand” qui permet d’avoir un  accès en continu aux cours.

Pour conserver une masse critique pour la correction par les pairs et avoir des forums dynamiques Coursera met en place un système de cohorte. Les gens s’inscrivent au fil de l’eau et le cours est débloqué une fois par mois.    Lire la suite

Learn Assembly : des MOOCs au Blended Learning

A.AMIEL founder of Learn assembly

Antoine Amiel fondateur de Learn Assembly

Les 1er et 2 juin prochains, Learn Assembly organisera la deuxième édition de la French Touch de l’éducation en partenariat avec Educpros. Dans le cadre prestigieux de La Sorbonne, cet évènement rassemblera les EdTech, c’est à dire les start-up de l’éducation et de la formation professionnelle.

De nombreux acteurs  de l’écosystème des MOOCs y seront présents.

Learn Assembly a été fondé en 2013 par Antoine Amiel, qui après des études de philosophie et HEC s’est tout de suite lancé dans l’entrepreneuriat, convaincu que  les besoins de formation face la transformation numérique de l’économie allaient constituer une opportunité.

Nous avons souhaité le rencontrer et lui poser  quelques questions sur son parcours et sa jeune entreprise.

Quelle est la vocation de Learn Assembly ?

Elle est double : démocratiser l’entrepreneuriat et la culture numérique. Nous avons commencé nos formations dans les incubateurs de start-ups, puis nous avons convaincu des experts du digital de transmettre leur expérience et leurs compétences lors d’atelier ou de master class. Lire la suite

Les MOOCs en vedette au eLearning expo

Le salon du E-LearningDu 22 au 24 mars 2016, se tenait le eLearning expo Accolé au salon Solutions RH il est devenu le  rdv incontournable des professionnels des ressources humaines et de la formation.

Cette année, ce sont un peu plus de 8 000 visiteurs, principalement des services RH, qui se sont déplacés jusqu’au Hall 4 de la porte de Versailles pour 230 exposants présents.

Pour notre part nous étions hébergé sur le stand d’e-m consulting cabinet de consultants en MOOCs et digital-learning ce qui nous a permis de vivre au rythme du salon et  d’assister aux conférences et démonstrations des différents acteurs.

Déjà l’année dernière nous avions constaté l’apparition des Massive Open Online Courses sur ce marché de la formation professionnelle.

La tendance s’est confirmée et amplifiée avec cette nouvelle édition. Côté stand, Unow poussait son offre de SPOC  sous sa marque Captain SPOC,  Openclassrooms présentait ses formules d’abonnement pPremium et son savoir faire en matière de production tandis que Ionis X mettait en avant sa plateforme développée sous Open eEdx et les formations du groupe Ionis (21 écoles, 65 établissements). Lire la suite

Une 7 éme édition pleine de promesses pour le MOOC GDP

Nous avions eu l’occasion il y a déjà 18 mois d’interviewer Rémi Bachelet le créateur du  MOOC ABC de la gestion de projet (MOOC GDP Ecole Centrale de Lille) et de souligner son rôle de pionnier.

A l’heure où de nombreuses universités et grandes écoles n’en sont qu’à leur premier Massive Open Online Course, ou se posent encore la question d’y aller ou pas, le MOOC GDP  lancera le 7 mars sa 7ème édition, l’âge de raison pour le MOOC français cumulant le plus grand nombre d’éditions. Une expérience unique qui nous a donné envie d’en savoir plus sur les leçons tirées des sessions précédentes et les nouveautés de la prochaine.

– Vous annoncez que les précédentes éditions ont rassemblé plus de 87 000 inscrits. Avez-vous l’objectif de dépasser les 100 000 avec cette édition ?

Pas avec cette édition : en général, les sessions de septembre sont plus remplies que celles de mars. Mais nous devrions atteindre notre 100.000 ème inscrit avant la fin de l’année ! Lire la suite

Fun démarre l’année avec 31 nouveaux MOOCs et 555 000 comptes

 

Plateforme de MOOCs FUNL’année 2016 commence fort pour France Université Numérique avec l’arrivée de 31 nouveaux  Massive Open On Line Courses et l’annonce de nouvelles sessions pour les locomotives des années précédentes (Du manager au Leader, Mooc eFAN Maths et les 4 MOOCs C2i).

Nous avons interrogé la plateforme qui nous a communiqué les chiffres suivants arrêtés au 11 janvier :

  • Nombre d’inscrits uniques (comptes utilisateurs) = 554 907 utilisateurs
  • Nombre d’inscriptions à des cours = 1 373 700 inscriptions

Soit une progression + 50 % pour les comptes utilisateurs et de + 57 % pour les inscriptions versus les chiffres communiqués en juin lors de la conférence «Les MOOCs 2 ans après (Futur en Seine)”

Un peu plus de 2 ans après son lancement, FUN s’impose donc comme LA plateforme de référence dans l’hexagone tant par son nombre d’inscrits que par la richesse de son offre.

Lire la suite